1955 Porsche 550 Spyder

PRIX: Sur demande

Châssis 550-0050

L’un des 97 exemplaires produits par l’usine

Historique de compétition

Entièrement restaurée entre 1988 et 1992

Éligible pour les meilleurs événnements dans le monde

L’une des Porsche les plus désirables

Immatriculation Allemande

Nous contacter

La Porsche 550 Spyder

La 550 Spyder permis à Porsche de se positionner comme concurrent sérieux sur les pistes de course du monde ; en effet, ce petit roadster à moteur central avait généré le surnom de «Giant Killer» pour sa capacité à vaincre des rivaux beaucoup plus puissants. Présenté au Salon de l’auto de Paris 1953, le 550 et sa petite sœur, la 550A, sont restés en production jusqu’en Février 1959, et un total de 130 châssis furent construits avant que la 718 RSK Spyder ne soit apparue. Notons qu’une grande partie de la production de 550 était destinée aux États-Unis.

Construit sur un châssis tubulaire en acier, le 550 a bénéficie de deux bras de suspension avant et d’une barre de torsion transversale, très avant-garde pour l’époque. Les ingénieurs de Porsche avaient prévu un tout nouveau moteur pour alimenter le Spyder en vue de la très éprouvante Carrera Panamericana, mais les premiers essais ont déterminé que le Moteur Boxer à quatre cylindres de 1,5 litre de Type 547 n’était pas tout à fait prêt. Ainsi, les premiers châssis ont été équipés de moteurs Porsche pushrod conventionnels. Bientôt, cependant, la fiabilité fut pérénisée grâce à un nouveau moteur quarte arbres et qui serait installé dans tous les 550, 550A, RSKs, 356 Carreras, et 904 qui devaient suivre.

Ce moteur merveilleux mais complexe était une unité tout alliage avec une capacité exacte de 1.498 cc. Avec une compression de 9,5:1 et ses carburateurs Weber, ce fabuleux moteur pouvait ainsi développer non moins de 110 chevaux. Dans un châssis qui pesait à peine 590 kg, les 550 étaient capables de vitesses de pointe approchant 210 km/h (140 mi/h).

« En combinant des performances formidables, une maniabilité irréprochable et d’excellents freins, il n’est pas étonnant que la Porsche 550 Spyder … est la voiture à battre. . . »

– Road and Track magazine, numéro de février 1957


L’automobile présentée

La Porsche 550 Spyder que nous offrons ici à la vente est le châssis 550-0050. Il s’agit de l’un des 97 exemplaires produits par l’usine. Elle quittera la chaine de production le 28 Juin 1955 pour être livrée neuve sur la côte ouest des États-Unis avec la carrosserie déjà améliorée par rapport aux tous premiers modèles. Sa livrée d’origine était gris argent intérieur noir. Son moteur d’origine portait le numéro P90046. Jim Cook, qui fut le premier propriétaire, participa avec 550-0050 à plusieurs courses aux côtés de C. Pitt Browne jusqu’en 1965 (histoire détaillée de course ci-dessous). Au milieu des années 80, 550-0050 était alors la propriété de M. Frank C. Cook de Las Vegas, qui plus tard la vendra à European Auto Sales de Los Angeles. Plusieurs lettres de correspondance de l’époque sont disponibles dans le dossier.

À la fin des années 80, et pour le compte de leur client japonais M. Yoshida, il a été décidé par European Auto Sales d’entreprendre une restauration absolument totale de la voiture. Le dossier de restauration original et complet qui comprend des centaines de photographies et de lettres de correspondance sera fourni avec la voiture. L’attention portée aux détails pendant le processus de restauration est comme nous n’avons jamais vu avant, il doit être consulté pour être apprécié ! À la fin des années 90, c’est le marchand de français Benoit Couturier qui achètera 550-0050 pour la vendre peu de temps après au célèbre collectionneur Porsche Claude Picasso, fils de Pablo Picasso. Claude Picasso participera une fois à la course historique de la Targa Florio et à la première édition du Mans Classic. Le collectioneur Jean Guittard, près de Bézier, en fit l’acquisition en 2003 mais ne la garda que huit mois, et la vendra à son tour au chanteur Florent Pagny.

À la mi-2005, la voiture fut vendue aux enchères à Paris et achetée par le PDG de Ladurée, David Holder. Par la suite, la voiture enfin vendue à son propriétaire actuel, en 2008. 550-0050 a été utilisé très peu depuis et presque jamais montré en public. Offerte en très bon état tout et prête à être admise pour les événements historiques les plus prestigieux au monde, cette icône Porsche des années 50 serait une pièce majeure pour toute collection.

Titre de circulation allemand.

550-0050 en compétition:

-26th February 1956, Mansfield Airport, Louisiana, James Cook. 1st
-5th August 1956, Mansfield Airport, Louisiana, C. Pitt Browne Jr.
-13th October 195-, Hammond GP, Louisiana, C. Pitt Browne Jr.
-15th May 1960, Great Western Rallye, James Cook / Jack Ryan, 4th
-21st August 1960, Bonneville Nationals, C. Pitt Browne Jr., 1st
-4th July 1965, GP Golden State, James Cook, 4th