1962 Mercedes-Benz 300 SL Roadster

PRIX: Sur demande

Châssis 198.042.10002986

État d’origine exceptionnel

Équipé des freins à disque et du hard top depuis l’origine

Entièrement matching numbers

Seulement 4 propriétaires

Manuels et outils d’origine

65,000 miles

Immatriculation Européenne

Nous contacter

La Mercedes-Benz 300 SL Roadster

Lancée en 1954, la production de la 300 SL garda la structure châssis de la version compétition avec un moteur 6 cylindres de 2,996cc à arbre à came en tête, incliné à 45 degrés, permettant ainsi une aérodynamique plus basse et de fait plus performante. Testée à l’époque par le très respectable magazine américain Road & Track en 1955, la 300 SL pouvait accélérer de 0 à 100 km/h en 7.4s, et pouvait atteindre une vitesse de pointe de 224 km/h, des performances absolument incroyables pour l’époque. Elle fut sans conteste la première « supercar ».

Pendant un deuxième test par Road & Track en 1958, des performances augmentées à 7.0s pour le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe à 206 km/h furent enregistrées, faisant de la 300SL Roadster cette fois le convertible la plus rapide de son temps. Cette dernière était une auto qui se vendit très bien si on prend pour comparaison la Ferrari 250 GT California Spyder qui coutait deux fois moins cher. Elle éclipsa aussi la 300 SL Papillon, dont la production cessa définitivement en 1957. La 300 SL Roadster fut quant à elle arrêtée en 1963 avec un total de 1858 exemplaires. Elle en demeure une auto excessivement recherchée par les collectionneurs et fait aujourd’hui figure de véritable icône.

« Pour être simple, la 300 SL est l’une des plus grandes. Un style révolutionnaire, des performances l’ayant rendu immédiatement populaire, et aujourd’hui l’une des autos des années 50 les plus recherchées »

-Road & Track magazine, 1964-


L’automobile présentée

La Mercedes-Benz que nous offrons ici en vente est le châssis 198.042.10002986 qui fut vendu neuf en 1962 pour le marché américain. Son premier propriétaire était le capitaine M.L Warren de Long Island, alors pilote de la Pan Am. Plus tard, ce dernier vendit l’auto en 1970 à un confrère, également pilote de la Pan Am, Philip Psomadakis, résidant en Caroline du Nord. Plus d’une décennie plus tard, en novembre 1982, 198.042.10002986 fut acquis par son troisième propriétaire Norman Fineberg de Woodbridge dans le Connecticut. Fineberg gardera la voiture pendant 30 ans avant de finalement la vendre à son quatrième et actuel propriétaire !
Récemment expertisée par l’un des plus éminents spécialistes pour les 300 SL, 198.042.10002986 est indiscutablement l’un des meilleurs exemplaires encore existants. Présenté dans un état de conservation absolument exceptionnel, il s’agit d’une auto entièrement matching numbers, non restaurée et arborant une patine comme nous en avons rarement vu dans le passé. 
Cette automobile, véritable icône, représente une opportunité unique d’acquérir l’une des très rares 300 SL Roadster encore strictement d’origine. Elle est une candidate idéale pour nombre d’évènements historiques et concours.

Immatriculation Européenne